Cinémage, un cinéma de qualité pour tous

Les événements Cinémage

Prochainement.

Actualités

Le Blum d’or

8 février 2019

«Blum fait son cinéma».

Le premier rendez-vous était au Cinéma Le Morvan. L’ouverture de la cérémonie a eu lieu avec intervention de Mme Gallo, professeure d’allemand, et Mme Pizzolo, professeure d’italien.

Une très belle soirée comme on voudrait en voir d’avantage! Un jury composé de 8 lycéens à décidé du premier palmarès de « Blum fait son cinéma » : Clémence, présidente du Jury, Thomas, Jordan, Audrey, Sarah , Majd, Léa et Léo.

Le palmarès du Jury :
Ours du meilleur scénario décerné à La révolution silencieuse de Lars Kraume -2018
Lion du meilleur acteur : Javier Bardem pour son rôle de Pablo Escobar dans Loving PAblo.
Lion des meilleures actrices : les actrices de Pirde, film anglais
Golden Globe de la meilleure photographie : Loving Pablo, film espagnol
Goya de la meilleure bande son : Sicilian Ghost Story, film italien.

Blum d’Or : Sicilian Ghost story , Fabio Grassadonia e Antonio Piazza – 2018 (film écrit et réalisé par deux siciliens, qui, pour rendre hommage à Giuseppe di Matteo, un jeune garçon séquestré et tué par la mafia dans les années 90, ont choisi la voie de l’imaginaire et la transformation fantasmatique du fait divers : c’est d’ailleurs ce qui a touché les élèves , l’histoire terrible de Giuseppe et l’engagement stylistique et narratif des réalisateurs)
le Blum d’Or est une statuette dessinée par les élèves de 1ère Commerce et imprimé en 3D au lycée qui a été remis à M Aubert, proviseur.

Sauvage

25 janvier 2019

Un grand moment : « Sauvage », en présence du réalisateur.

Nous venions d’apprendre que « Sauvage », déjà distingué  à Cannes par le prix de la r révélation (à l’acteur Félix Maritaud), était sélectionné pour concourir Aux Césars dans la catégorie « Premier film ».

Le 25 janvier 2019, Camille Vida-Naquet est venu présenter son film au Morvan. Le débat qui suivait la projection fut pour le réalisateur l’occasion d’évoquer le milieu de la prostitution masculine de rue, thème de son film « Sauvage ».
Le lendemain, Camille Vidal-Naquet animait une « master classe » à la Médiathèque. Cette fois, c’est plutôt la fabrication du film qui fut développée par le réalisateur : recherche de financement auprès du CNC, repérage, organisation d’une journée de tournage avec tout ce que cela implique de contraintes tant matérielles que financières, montage.

Camille Vidal-Naquet a durant plus de deux heures captivé le public par ses explications précises s’appuyant souvent sur la présentation de documents de travail.

Un grand merci à Camille pour les instants qu’il nous a consacrés lors de ces deux rencontres.

jsl sauvage

LIBRE!

22 janvier 2019

Soirée autour du film « Libre »
La météo n’avait pas découragé une soixantaine de personnes réunies dans une salle du Morvan pour une soirée autour du film « Libre » de Michel Toesca.

Nous avons pu suivre le combat de Cédric Herrou et des organisations qui essayent de porter secours aux migrants arrivant dans la vallée de la Roya.
Le débat qui s’ensuivit fut mené par Henri Rossi, membre de la Ligue des Droits de l’Homme, délégué régional PACA, et René Dahon, membre très actil de « Roya Citoyenne ». Ce dernier, un des protagonistes du film, a  apporté un témoignage direct sur les événements relatés par « Libre ».

 

 

A propos de justice

18 janvier 2019

A propos de Justice

En écho au spectacle de L’arc « Comparution immédiate, une justice sociale ? », Cinémage a proposé deux soirées consacrées au monde de la Justice.

Le 18 janvier, débat autour du film « Ni juge ni soumise », animé par Mélanie Marchand, Directrice Pénitentiaire d’Insertion et de Probation, Adjointe au DFSPIP de Saône-et-Loire (directeur fonctionnel des services pénitentiaires d’insertion et de probation).

Le 29 janvier, projection du film de Raymond Depardon « 10ème chambre, instants d’audience », suivie d’un débat mené par Sonia Cresson, responsable de l’unité PJJ du Creusot (Protection Judiciaire de la Jeunesse)
Ces deux rencontres ont donné un éclairage sur quelques aspects souvent mal connus de la Justice de notre pays.

Le temps des forêts

19 octobre 2018

 

80 personnes avaient répondu à l’invitation de 3 associations : la Société d’Histoire Naturelle,

l’ AMUR (Arroux Mesvrin Uchon Randonnée) et Cinémage et s’étaient retrouvées au cinéma La Morvan au Creusot ce vendredi 19 octobre pour assister à la projection du «

La fin du film fut suivie d’un grand silence, preuve de l’émotion qui avait touché l’assemblée.

De nombreuses questions animèrent la soirée jusqu’à 23h30, questions auxquelles Patrice Martin et Stéphane Carrusca répondirent longuement  avec passion et compétence sans exclure une pointe d’humour.

On aborda les points suivants : la privatisation de la forêt, les projets tels que l’enrésinement massif du Morvan, la promesse  trompeuse de l’énergie verte, la rentabilité…

Mais la forêt a-t-elle pour vocation d’être rentable ?? Doit-elle s’adapter à l’outillage de plus en plus monstrueux ?

Un autre mode de gestion est possible, plus durable, une sylviculture douce, mélangée et étagée dans le cadre d’une forêt ouverte à tous : randonneurs, chasseurs, et forestiers.

Bref, une soirée qui laissa tous les spectateurs inquiets mais résolus à faire le maximum pour préserver nos feuillus.